13.04.21 : L’ADEME et la CPME unissent leurs forces pour accélérer la transition écologique des TPE-PME régionales

L’ADEME et la CPME unissent leurs forces pour accélérer la transition écologique des TPE-PME régionales

Communiqué de presse du 13 avril 2021

Dans le cadre du plan France Relance, présenté par le gouvernement le 3 septembre 2020, visant à redresser rapidement et durablement l’économie française, l’ADEME et la CPME Auvergne-Rhône-Alpes s’allient et signent une convention « Eco Performance PME ». L’objectif : mobiliser les TPE/PME pour qu’elles s’engagent dans des actions concrètes et structurantes de transition écologique.

La transition écologique au cœur de la relance économique : une attention particulière portée aux TPE/ PME

Le plan France Relance accorde 30 milliards d’euros à la transition écologique dans le but de réduire les émissions de carbone de 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990 et de soutenir le développement de technologies vertes. Ce volet représente ainsi une accélération sans précédent de la transformation écologique de notre société et doit mobiliser largement les entreprises, notamment les TPE/PME qui représentent 99,7 % des entreprises françaises. Elles occupent une place centrale du tissu économique de notre région, il est donc indispensable aujourd’hui de les accompagner à relever le défi de la transition écologique qui constitue non seulement un enjeu sociétal, mais également économique. Une analyse partagée par l’ADEME et la CPME Auvergne-Rhône-Alpes.

En effet la transition écologique, s’inscrivant dans une volonté de développement durable, appelle une modification des modes de productions, d’échanges, de transport/logistiques, de consommation des entreprises. Cette mutation structurelle est porteuse de potentialités fortes de développement économique et sociale autour d’une croissance verte, avec l’émergence de nouvelles filières économiques génératrices d’activités et d’emplois, notamment dans les territoires. Elle est également facilitée par la technologie, le digital, qui est un puissant vecteur d’accélération de la transformation écologique.

Cependant, malgré une prise de conscience réelle par les TPE/PME de l’importance de l’enjeu collectif d’un développement plus durable, notamment à travers un engagement sur le volet environnemental, de nombreux freins structurels demeurent.

Forte de ce constat et afin de stimuler la transition vers une économie bas carbone, l’ADEME a mis en place diverses actions, notamment des dispositifs de soutien avec des aides forfaitaires, plus accessibles et plus rapides à mettre en œuvre, et plusieurs appels à projets relatifs notamment à la décarbonation de l’industrie, au soutien au recyclage des plastiques, à l’hydrogène, à la reconversion des friches polluées et à l’industrialisation des solutions innovantes des PME. S’ajoute à cela le renforcement de ses collaborations avec les écosystèmes territoriaux, telles qu’avec la CPME qui s’engage à être le relais vers les TPE/PME régionales des dispositifs l’Agence de la transition écologique.

Mis en œuvre sur deux ans (2021-2022), le programme d’actions « Eco Performance PME » prévoit l’embauche par la CPME d’un chef de projet qui, mobilisé à temps plein sur le dispositif, accompagnera les entreprises dans la conduite de projets de transition vers une activité bas carbone.

La transition écologique par des diagnostics…

« Une relance durable passe par la transition écologique qui représente une véritable opportunité pour les entreprises » insistent Jérôme d’Assigny, directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de l’ADEME et François Turcas, président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes. C’est pourquoi leur accord comporte plusieurs mesures ciblées en faveur des TPE/PME allant de l’autodiagnostic à un accompagnement beaucoup plus poussé.

Dans un premier temps, les entreprises seront accompagnées dans la réalisation d’un diagnostic de leurs enjeux énergétiques et environnementaux ainsi que de leurs besoins et opportunités prioritaires d’améliorations (énergie, matières premières/déchets, mobilité…), en utilisant les différents outils de diagnostics adéquats existants, en particulier ceux préconisés par l’ADEME.

Il leur sera conseillé de solliciter plusieurs dispositifs selon les besoins. A titre d’exemple, en fonction de leur taille, un Diag EcoFlux opéré par Bpifrance (pour les entreprises de 20 salariés et plus) ou un Diagnostic flux réalisé par les réseaux régionaux des CCI ou CMA (pour les entreprises de moins de 20 salariés).

A l’issue de la phase de diagnostic, les chefs d’entreprises seront orientés et accompagnés vers les dispositifs d’appui technique et/ou financier, opérés par l’ADEME, les plus adaptés à leurs besoins – notamment ceux liés au Plan Relance de l’État en matière de transition écologique et de décarbonation de l’industrie, ou d’autres acteurs publics (Agence de services et de paiement, Région, etc.).

Ils recevront des recommandations personnalisées et seront aidés dans l’élaboration d’un plan d’actions concret et opérationnel en s’appuyant sur l’expertise de différents partenaires et opérateurs concernés (DIRECCTE, BPI, Dispositif CEE, Pôle écoconception de Saint-Etienne), collectivités territoriales, bureaux d’études et entreprises spécialisées dans le diagnostic ou l’intervention directe.

 … Mais aussi par des échanges et le partage d’expérience

Ce plan, qui met l’accent sur les TPE/PME et les chefs d’entreprises, vise à capitaliser, transférer et essaimer les expériences exemplaires de transition écologiques des entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes afin de favoriser la démultiplication d’engagements ; pour cela, il prévoit également le déploiement d’actions de communication et de valorisation des réussites d’entreprises ainsi que le lancement d’un club/réseau des entrepreneurs engagés, mobilisés pour témoigner face à leurs pairs.

 L’ADEME et la CPME jouent ainsi un rôle clé pour concrétiser ces ambitions dans les territoires et envisagent de sensibiliser plus de 5 000 entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes et de proposer un accompagnement complet dans leur démarche de transition écologique à 60 d’entre elles.  

À PROPOS DE L’ADEME

A l’ADEME – l’Agence de la transition écologique – nous sommes résolument engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique et la dégradation des ressources. Sur tous les fronts, nous mobilisons les citoyens, les acteurs économiques et les territoires, leur donnons les moyens de progresser vers une société économe en ressources, plus sobre en carbone, plus juste et harmonieuse. Dans tous les domaines – énergie, économie circulaire, alimentation, mobilité, qualité de l’air, adaptation au changement climatique, sols… – nous conseillons, facilitons et aidons au financement de nombreux projets, de la recherche jusqu’au partage des solutions. À tous les niveaux, nous mettons nos capacités d’expertise et de prospective au service des politiques publiques. L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

À PROPOS DE LA CPME AUVERGNE-RHONE-ALPES

La CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) Auvergne-Rhône-Alpes est la seule organisation patronale interprofessionnelle qui assure la représentation et la défense des TPE-PME, start-up, artisans, commerçants de notre région. Indépendant et officiellement reconnu, notre syndicat agit au niveau local, national et international. Il regroupe à la fois des fédérations professionnelles et des structures territoriales. En Auvergne-Rhône-Alpes, la CPME accompagne plus de 12 000 entrepreneurs de notre région.

 
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear